Eric Fillion est professeur auxiliaire et chercheur postdoctoral Buchanan au Département d’histoire de l’Université Queen’s. Il s’intéresse entre autres à la portée sociale et symbolique de la musique au sein des contre-cultures ainsi que dans les relations internationales du Canada. Ses travaux en cours sur la diplomatie culturelle et les relations Canada-Brésil s’inscrivent en continuité avec son parcours de musicien. Ils inspirent aussi ses recherches sur la sphère publique culturelle canadienne de l’après-guerre: ses deux principaux projets portent sur l’art engagé de la gauche internationaliste et le phénomène des festivals de musique. Affilié à la North American Cultural Diplomacy Initiative (NACDI), Eric Fillion est le fondateur de Tenzier, un organisme voué à la mise en valeur d’archives sonores des avant-gardes québécoises, et coéditeur de la revue Études critiques en improvisation. Il est l’auteur de JAZZ LIBRE et la révolution québécoise: musique-action, 1967-1975 et Distant Stage: Quebec, Brazil, and the Making of Canada’s Cultural Diplomacy. Son prochain livre, au titre provisoire Swirling Notes: Lou Hooper and North American Jazz History (codirigé avec Sean Mills et Désirée Rochat), est sous contrat avec McGill-Queen’s University Press.

Ph.D. (valedictorian), Concordia University, 2019
M.A., Concordia University, 2012
B.Ed., McGill University, 2002

Adresse courriel : eric[@]ericfillion[.]org
(Clé pour chiffrement: PGP)